Accueil
Timbres des colonies françaises

           Les colonies françaises dépendent du ministère de la Marine et des Colonies et n'ont aucun lien avec l'administration des Postes.
           
          Jusqu'en 1851 les correspondances entre la France et et ses colonies sont rares.

          En 1851 on tente l'expérience et des timbres à 10 c, 25c, et 1 franc de France furent expédiés à la Martinique, à la Guadeloupe, en Guyane, à la Réunion.

            Les timbres apposés au départ ne peuvent être oblitérés qu'à l'arrivée par le premier bureau de poste métropolitain qui reçoit les plis. Au départ un cachet de la colonie ainsi qu'un cachet PD étaient apposés sur l'enveloppe.

         Les timbres français sont utilisés dans les colonies (citées) de 1851 à 1853 et 1855 pour la Réunion.

        En 1858 la décision est prise d'émettre des timbres postes pour les colonies exclusivement ainsi sont imprimés et livrés les types Aigle 10c et 40c en 1858. D'autres valeurs suivront jusqu'en 1869.

        De 1871 à 1880 les timbres des colonies françaises furent les mêmes que les timbres de France, mais non dentelés, ce fut le cas des timbres taxes également.

        En 1881 paraitra le type Alphée Dubois exclusivement pour les colonies françaises ce sera la dernière série. En 1943 des timbres furent émis, sans nom de colonies, par le Comité français de la libération nationale et mis en vente dans la plupart des colonies et en corse.

        L’Algérie ne fut pas considérée comme colonie mais comme territoire faisant partie intégrante de la France .Les timbres de France y ont eu cours (et pas ceux des colonies) jusqu'en 1924 , date à laquelle parurent des timbres de France surchargés Algérie. En 1926 paraitront des timbres spécifiques à l'Algérie.

        On verra réapparaitre des timbres surchargés Algérie après la seconde guerre mondiale.

         Les derniers timbres avant l'indépendance paraitront en 1958.

        



Retour